Antanas Mockus pour l’espoir d’un monde meilleur

Habituez vous des maintenant à ce visage peu commun car il risque de marquer l’histoire de la Colombie premièrement, de l’Amérique du Sud deuxièmement, et peut-être même bien avoir une impact au delà des frontières latines.

Ce visage atypique est celui d’Antanas Mockus, de son vrai nom Aurelijus Rutenis Antanas Mockus Šivickas, colombien d’origine Lituanienne et candidat à l’élection présidentielle de Colombie qui aura lieu au mois de mai de cette année 2010.

Atypique Antanas l’est par son style décadent qu’il a acquis en montrant ses fesses pour répondre à une bronca des étudiants colombiens, lorsqu’il était recteur de la fameuse université nationale de Bogotà!  Sa destinée d’ Être hors du commun le fera devenir 2 ans plus tard maire de la capitale de La Colombie, où, grâce à des mesures strictes et simples (comme la fameuse loi Zanahoria, ie loi carotte en français, imposant la fermeture des bars et discothèques à 1h du matin, ou la sensibilisation des citoyens de Bogotà  au respect des règles de conduite urbaine par une équipe de mimes!), son impact sera à l’origine de l’effondrement impressionnant du taux d’homicide mais aussi de la corruption ce qui le conduira à un deuxième mandat: il fût tout simplement à l’origine du renouveau de Bogotà.

Même s’il a échoué inévitablement, ce qui était  prévisible, aux élections présidentielle colombienne de 2006, son alliance avec d’autres personnalités comme les anciens maires de Bogotá Enrique Peñalosa Londoño (à l’origine du système de transport en commun Transmilenio), et de Medellin Sergio Fajardo (qui a acquis une grande popularité et une sympathie » en raison principalement des politiques menées en matière d’éducation et de sécurité auprès de la population de Medellin, deuxième ville colombienne), lui ont apporté le crédit nécessaire pour pouvoir réaliser son rêve de pouvoir un jour accéder  finalement à la présidence. Antanas c’est aussi le représentant du « partido verde », l’ équivalent d’Europe écologie en France, et ça ça  inspire un nouvel air frais, une bouffée d’oxygène pour un pays qui a tant souffert de ces années de guerre et de son image jusqu’ici indélébile lié au narcotrafic.

Avec ses petits airs de ressemblance avec Abraham Lincoln, Antanas dégage un tel sentiment d’honnêteté et de sincérité qu’il serait même donné vainqueur si les élections avaient lieu maintenant tant il a réussi  à conquérir le coeur d’une grande partie de la jeunesse colombienne : après avoir changé le visage de la capitale, il pourrait bien être  l’élément déclencheur du renouveau de la Colombie, un autre visage que celui qu’a la Colombie malheureusement aujourd’hui aux yeux du reste du monde.

Antanas président de la Colombie! Pourquoi pas finalement… Un président vraiment élu par le peuple, voulu par le peuple, sans besoin d’avoir les appuis financiers et d’une campagne média extrêmement chère d’un Barack  Obama ou d’un Nicolas Sarkozy, appuis financiers qui sont malheureusement devenu aujourd’hui un critère inévitable de réussite politique aux niveaux nationaux. Et si enfin un président pouvait être élu seulement pour sa viabilité et son honnêteté (chose rare de nos jours en politique!) et non pas parce qu’il serait élu implicitement pour défendre les intérêts financiers de grand groupes industriels…Ca laisse rêveur non? Est-ce toujours possible dans le monde capitaliste dans lequel nous vivons?….

Réponse le 30 mai 2010!

Bookmark and Share
Categories: Eco Buzz Vert